Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2007

Quand M. Attali fausse la brève histoire du passé*

http://www.ap3com.com/tribunejuive/images/stories/jacques_attali2.jpg

Dans Esprits Libres de vendredi dernier, l'émission de Guillaume Durand diffusée sur France 2, Jacques Attali, économiste, écrivain, haut-fonctionnaire qui fut conseiller de François Mitterrand, affirmait que les deux mandats de Jacques Chirac et le deuxième de François Mitterrand furent inutiles pour la France. En d'autre termes, lorsque M. Attali n'est plus à l'Elysée la France va mal (il a quitté l'Elysée en 1990).

Ces propos sont étonnants venant d'un esprit fin, d'un homme ayant une intelligence et une culture exceptionnelles. Mais faut-il rappeler que la période la plus néfaste ces trente dernières années pour la France est certainement celle qui correspond au Premier mandat de François Mitterrand (quand M. Attali était à l'Elysée), les décisions prises au début des années 80, ont ruiné notre croissance, notre compétitivité, ont fait augmenter le chômage et la dette, les conditions du travailleur se sont dégradées. En effet les revenus du capital n'ont jamais autant augmenté qu'entre 1981 et 1986, lorsque la possibilité d'entreprendre est freinée par l'Etat, les entreprises ne créent plus d'emploi, n'investissent plus mais s'enrichissent elles et leurs actionnaires.  

M. Attali ne fait pas preuve d'un grand sens de la nuance en parlant ainsi, bien sûr tout n'a pas été fait sous Chirac, mais la France a avancé dans de nombreux domaines, la défense, l'égalité des chances, la baisse du chômage, le désendettement. Je rappelle simplement que lorsque Chirac est arrivé au pouvoir le déficit était à 5.6% du PIB, après deux années Juppé il était à 3.6% du PIB, de même que les gouvernement Raffarin et de Villepin ont dépensé 40 % de moins que le gouvernement Jospin. Il n'est pas évident de sortir la France de plus de quinze années de socialisme.

Je rejoins Attali sur un point, le bilan du gouvernement Jospin est nul, rien n'a été fait, aucune réforme d'avenir n'a été faite (retraites, universités...), l'Etat a été alourdi avec les emplois jeunes, la compétitivité de la France ruinée avec les 35 Heures et j'en passe. Rien n'a été fait alors que la croissance était extrêmement forte, il est tout de même plus facile de faire des réformes de fond avec 3% de croissance qu'avec 1.5% ou 2% comme l'ont connue les gouvernements majoritaires de Jacques Chirac.

Chirac n'a pas tout fait pendant ses mandats, mais dire que rien n'a été fait c'est de la mauvaise foi. Oui contrairement à ce que dit M.Attali, Jacques Chirac est un homme d'Etat qui a dans de nombreux domaines était à la hauteur des exigences que demandait sa fonction, je ne vais pas refaire le bilan de Jacques Chirac mais il n'est pas le triste tableau qu'il décrit. Qu'il est facile de cracher sur un Président sortant, mais ce n'est pas digne venant d'un homme qui se dit intellectuel. Que M. Attali continue d'écrire sur le futur mais en ce qui concerne le passé qu'il se taise !

*Le dernier livre de Jacques Attali s'intitule Une brève histoire de l'avenir.

L'image “http://alison.ad.free.fr/what-else_blog/wp-content/Attali.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Commentaires

Cet Attali donne des leçons comme si son statut le lui permettait, il se croit Président.

Écrit par : Raoult 29 | 03/06/2007

Les commentaires sont fermés.