Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2007

La revanche d'un serviteur de l'Etat


Hervé Gaymard a été réélu, dimanche dernier au premier tour dans sa circonscription de la Savoie, c'est pour lui une vraie revanche, lui que l'on accusait de s'être coupé du peuple vient de donner une leçon à tous ces commentateurs qui n'ont pas cessé de s'acharner sur lui et sa famille durant l'affaire concernant son appartement de fonction.

Un espoir du gaullisme a été assassiné politiquement au niveau national par des médias qui aujourd'hui n'osent même pas évoquer l'état douteux du président de la République au sommet du G 8. Ces médias ont cassé la carrière d'un jeune ministre en répandant l'information qu'il avait profité de son rôle pour vivre aux frais de l'Etat dans un appartement luxueux, il n'y avait alors vécu seulement dix jours puis décidé qu'il devait le quittait, c'est d'ailleurs ce qu'il avait fait avant que ne débute l'honteuse chasse à l'homme qui mit fin à sa carrière de premier plan au niveau national.

Cette affaire Gaymard a démontré l'absurdité de certains médias français et de nombreux politiciens qui se sont acharnés sur un homme dont l'appartement n'avait pas été choisi par lui et où il a vécu au maximum quelques nuits, son nouveau rôle de ministre de l'Economie lui prenant tellement de temps. Ces médias et ces politiciens ont caricaturé, exagéré, faussé ce qu'il s'était vraiment passé pour faire tomber un fidèle de Jacques Chirac comme ils ont essayé de le faire avec Dominique de Villepin pendant l'affaire Clearstream.

En étant réélu triomphalement, en Savoie, Hervé Gaymard prend une revanche sur ce milieu médiatique et combinard, nauséabond qui lui a fait perdre son ministère. A ma modeste place, je souhaite encourager et soutenir Hervé Gaymard tout comme François Baroin ou Jean-François Copé dans leurs combats futurs pour la France.

Commentaires

Ce jeune et prometteur Ministre comme vous dites, lâchement dézingué pour d'obscure raison d'appartement de fonction que tous ses prédécesseurs ont utilisé; était à l'économie ou au budget ?

Qui donc était aux Finances dans cette période là ?

"Un espoir du gaullisme a été assassiné politiquement au niveau national par des médias qui aujourd'hui n'osent même pas évoquer l'état douteux du président de la République au sommet du G 8."

Vous faites bien de souligner cela.

Écrit par : PHG | 13/06/2007

@ PHG,

Gaymard était ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, et sous sa tutelle : Devedjian ministre délégué à l'Industrie, François Loos ministre délégué au Commerce extérieur et Jean-François Copé ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, porte-parole du gouvernement.

Écrit par : Rémy | 13/06/2007

Les commentaires sont fermés.