Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2007

Alain Juppé reste maire de Bordeaux

http://www.lestudio1.com/images/Alainjuppe2.jpg

Alain Juppé a annoncé mardi soir sa décision de rester maire de Bordeaux en dépit de sa défaite dimanche à l'élection législative dans la deuxième circonscription de la Gironde. 

"J'ai pris la décision d'accomplir le mandat que les Bordelaises et les Bordelais m'ont donné le 8 octobre dernier", a-t-il déclaré devant sa permanence électorale sous les ovations de plusieurs centaines de personnes venues pour lui demander de na pas quitter le navire.

Dimanche soir, Alain Juppé avait laissé planer le doute sur son avenir à la mairie après avoir annoncé qu'il présenterait le lendemain sa démission du poste de ministre d'Etat chargé de l'Ecologie, de l'aménagement et du Développement durables, conformément à la volonté du Premier ministre. François Fillon s'était engagé à ce que les membres du gouvernement candidats aux élections législatives démissionnent en cas de défaite dans les élections.

L'ancien Premier ministre, qui n'a plus que son fauteuil de maire de la capitale de l'Aquitaine, a tiré les enseignements de sa défaite et indiqué qu'il faudrait "changer nos modes de fonctionnement, changer nos comportements, changer notre relation avec les Bordelaises et les Bordelais qu'il faut aller voir partout où ne sommes pas allés".

"Ce que je ne pourrais pas faire dans les mois qui viennent au niveau national, au niveau européen, au niveau mondial, je vous invite à le faire avec moi à Bordeaux", a-t-il lancé en promettant de faire de la ville "une communauté exemplaire".

"J'avais confiance parce que je pensais que le lien que nous avions renoué au mois d'octobre étaient assez forts pour résister aux turbulences nationales", a-t-il expliqué ajoutant: "Personne ne m'obligeait de me présenter à ces élections", mais "c'est ma conception de la vie démocratique".

Lundi, lors de l'inauguration du salon mondial des vins et des spiritueux Vinexpo, qui se tient au parc des expositions de Bordeaux-Lac, Alain Juppé avait lancé aux journalistes: "Si je pouvais crever, vous seriez contents!".

Mardi soir, il est revenu sur cet incident et s'en est à nouveau pris aux reporters hués par ses partisans, dénonçant "la violence de la pression médiatique" et un certain "manque d'humanité" dont il a dit avoir voulu se protéger.

On ne peut que souligner la noblesse d’Alain Juppé qui montre le respect et l’immense considération qu’il a pour le suffrage universel qui tranche avec le comportement de ces chiens qui n’ont que des insultes et la calomnie à la bouche. Je suis heureux de savoir que cet homme d’Etat, Alain Juppé continue de servir ses compatriotes et la France.

Commentaires

Excellence Monsieur Juppé
Tellement d'admiration pour l'homme exceptionnel que vous êtes et votre engagement pour ce pays qui m'a accueillie en détresse quand tout s'est mal passé en Côte-d'Ivoire. Je vous présente mes chaleureuses félicitations pour ces dernières élections que vous ne pouviez pas râter.
J'aurais vivement souhaité vous rencontrer pour profiter de votre soutien pour me stabiliser dans votre belle ville et ses environs où je monte une radio sur internet. Votre emploi du temps vous le permettra-t-il?

Écrit par : Mme zoro Lou Toua | 26/03/2008

Les commentaires sont fermés.