Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2007

La mort de Claude Pompidou

Claude et Georges Pompidou, l'ancien président de la République.AFP

La veuve de l’ancien président de la République, âgée de 94 ans, avait imposé un style plus moderne à l’Elysée. 

Claude Pompidou est décédée mardi matin à son domicile parisien à l'âge de 94 ans. Première dame de France de juin 1969 à avril 1974, réservée et anti-conformiste, goûtant peu la politique et passionnée par l'art moderne, elle était présidente de la Fondation, créée en septembre 1970 et qui portait son nom. 

A l'Elysée, elle avait introduit un style moins rigide qui contrastait avec l'attitude effacée d'Yvonne de Gaulle. Peu encline à la vie publique, elle savait toutefois se prêter avec élégance aux obligations de la vie officielle, lorsque son mari était à Matignon (1962-68), puis à l'Elysée. Mais Claude Pompidou a toujours déclaré ne pas beaucoup apprécier la vie au Palais de l'Elysée, qu'elle qualifiait de « maison du malheur » depuis la mort de son mari. C'est là aussi qu'elle dut affronter les rumeurs de l'affaire Markovic.
 
Nicolas Sarkozy : « Une très grande dame »
 
Esthète, Claude Pompidou préférait fréquenter en privé les artistes comme Bernard Buffet et Françoise Sagan, et initier son mari à l'art contemporain. Après la mort du président Pompidou, elle mena une vie très discrète, et s'investit pleinement dans la Fondation Claude Pompidou au profit des handicapés et des personnes âgées. Elle s'attache également à défendre l'oeuvre de son époux, notamment auprès du Centre Georges-Pompidou.
 
En déplacement à Marseille, Nicolas Sarkozy a rendu hommage à « une très grande dame ». « C'est une très triste nouvelle. J'ai eu le plaisir de la rencontrer dans ses bureaux de la fondation Pompidou. Elle a accompagné et aimé son mari qui était un très grand président. J'ai beaucoup de chagrin », a déclaré le président de la république. 
 
L'ancien président de la République Jacques Chirac et son épouse ont salué la mémoire de Claude Pompidou et notamment son "engagement au service des autres". Avec elle, ils perdent une de leurs amies les plus proches et les plus fidèles", souligne un communiqué.

Les commentaires sont fermés.