Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2007

Soutien à Jean-Pierre Grand

Grand-20051207.jpg

«Je n’imagine pas que l’UMP puisse céder à la tentation du délit d’opinion», a lancé Dominique de Villepin.

«Attention qu’à la politique d’ouverture aux socialistes défendue par Nicolas Sarkozy ne réponde pas dans le même temps une politique de fermeture et d’exclusion au sein de l’UMP». L’avertissement est signé Dominique de Villepin, au lendemain de l’annonce par le secrétaire général de l’UMP, Patrick Devedjian, de «la suspension immédiate» de Jean-Pierre Grand. Le bureau politique du parti devant décider d’une éventuelle exclusion. Le député UMP de l’Hérault paie là ses critiques des propos de Nicolas Sarkozy sur la colonisation en Algérie.

«Je n’imagine pas que l’UMP puisse céder à la tentation du délit d’opinion», a réagi Dominique de Villepin, en rappelant que «Nicolas Sarkozy a, pendant plusieurs années, revendiqué comme président de notre mouvement une exigence de liberté et d’indépendance tant vis-à-vis du gouvernement que du président de la République» Jacques Chirac. «Restons fidèles à l’esprit et aux valeurs de notre famille politique», a exhorté l’ancien premier ministre.

«Je suis gaulliste avant d’être UMP»

Lundi soir, Nicolas Sarkozy, en visite en Algérie, avait dénoncé le système colonial et appelé à combattre à la fois le racisme, l’antisémitisme et l’islamophobie. Ces déclarations contribuent à «raviver le débat» à la veille de la journée «d’hommage, de mémoire à l’action de la France Outre-mer et en particulier en Algérie», avait riposté le lendemain Jean-Pierre Grand, rendant hommage à «l’apport culturel, économique et humain que les rapatriés ont apporté à l’Algérie».

«Cette suspension, je la ressens comme un désaveu des propos qui ont été les miens et qui sont avant tout ceux d’un humaniste respectueux de notre Histoire et d’un élu de ces terres du sud de la France où la plupart des rapatriés vivent depuis 1962», a déclaré Jean-Pierre Grand mercredi soir après avoir appris sa suspension. Et d’ajouter : «Je suis d’abord gaulliste avant d’être UMP. On est dans le harcèlement et dans l’intimidation». (Le Figaro)

Commentaires

Rémy,

Tous mes voeux de réussite et de succès pour cette année 2008.

A bientôt!

Écrit par : Fred | 01/01/2008

Les commentaires sont fermés.